les intégristes Civitas lance sa campagne contre le mariage homosexuel


L'Institut Civitas, proche des catholiques intégristes, lance cette semaine "une campagne de lobbying" contre le mariage homosexuel "qui ira crescendo" jusqu'au débat à l'Assemblée nationale sur l'adoption d'une loi en ce sens.

Favorable à l'ouverture du droit au mariage et à l'adoption pour les couples homosexuels, François Hollande avait annoncé pendant sa campagne qu'une loi serait adoptée "au plus tard au printemps 2013", s'il était élu.
"La campagne 'NON au mariage homosexuel' commence dès maintenant", a indiqué dans un communiqué Civitas, mouvement d'"agit-prop" d'inspiration maurrassienne, qui était intervenu de façon musclée l'automne dernier contre des pièces de théâtre jugées blasphématoires.
Interrogé par l'AFP, son président Alain Escada - ancien porte-parole du Front national de Belgique - a précisé que "des autocollants seront distribués à l'occasion de la Gay Pride, qui débute dès ce week-end dans certaines villes, notamment à Nice".Civitas lance sa campagne contre le mariage homosexuel - Intégristes
Sur l'un de ces autocollants, on peut lire: "Aujourd'hui, le mariage homo, demain, la polygamie. Stop!" ou "Le mariage: 1 homme + 1 femme".
Un autre autocollant montre la photo de deux manifestants défilant les fesses nues, lors d'une gay pride. Photo barrée d'une question: "Confieriez-vous des enfants à ces gens-là ?"
Selon Alain Escada, ce n'est qu'un début. "A partir de la rentrée, nous mettons en place tout un programme d'offensive pour ouvrir les yeux à l'opinion publique sur les conséquences néfastes du mariage homosexuel et de l'adoption d'enfants par des couples homosexuels".
"Tout ne se vaut pas. Le mariage, c'est l'union de deux personnes, un homme et une femme. Car, si tout se vaut, le cannibalisme n'est plus qu'un goût culinaire parmi d'autres", dit-il, citant le philosophe allemand Leo Strauss (1899-1973).
"Le mariage homosexuel, c'est une parodie et elle est contre-nature. Elle est déstructurante pour la société et l'adoption d'enfants par un couple homosexuel est une atteinte aux besoins de l'enfant d'un double référent masculin et féminin", avait écrit le philosophe.
L'Institut Civitas, qui bénéficie du "conseil doctrinal" de la Fraternité Sacerdotale Saint-Pie-X (catholiques intégristes, fidèles à l'enseignement de Mgr Marcel Lefebvre), revendique 1.200 adhérents et un réseau de sympathisants d'environ 100.000 personnes.
(Avec AFP)

Aucun commentaire: