Noël Faucher maire de noirmoutier dérape sur l'homosexualite


Le twit polémique du maire UMP de Noirmoutiers
Le twit polémique du maire UMP de Noirmoutiers / Capture d'écran
C'est un "tweet" qui n'a pas fini de faire parler. Sur le réseau social, le maire UMP de Noirmoutier Noël Faucher a posté un message pour le moins maladroit sur l'homosexualité : "Bientôt on va nous dire que l'homosexualité est naturelle. Comme si la nature choisissait d'autodétruire une espèce". Devant le tollé provoqué par sa sortie "en ligne", l'élu a tenté de s'excuser. Mais après les propos homophobes du député UMP Christian Vanneste il y a quelques mois, cette nouvelle bourde d'un élu de droite fait tache.

Le "tweet" polémique

Le twit polémique du maire UMP de Noirmoutiers

Sur son compte Facebook, cette fois, Noël Faucher a tenté de faire amende honorable :

"Les réactions suscitées par un tweet maladroit montrent clairement l'émotion pour une phrase interprétée sous un angle qui n'est pas l'expression de ma façon de penser.
Je considère que chacun est absolument libre de conduire sa vie privée comme il l'entend. Je m'interdis de porter tout jugement en ce domaine. La vie privée est un domaine réservé qui appartient à chacun d'entre nous. Je tiens à adresser mes excuses aux personnes qui ont pu être blessées par ce tweet.
Bien évidemment je condamne avec la plus grande fermeté toute forme d'homophobie et de stigmatisation."
Mais à lire les commentaires qui suivent ce "post" d'excuses, tout le monde ne semble pas convaincu :

"C'est peut être un peu facile de balancer une phrase assassine pour ensuite s'excuser et tenter de se disculper", "post pathétique... et en plus vous nous prenez pour des imbéciles", vous ne méritez qu'une chose : être exclu de votre parti politique"....

Le "précédent Vanneste"

Exclu du parti ? C'est en tout cas ce qui est (presque) arrivé à un autre élu UMP, Christian Vanneste.  Dans une vidéo datée du 10 février et diffusée sur Internet, le parlementaire, déjà accusé d'homophobie, avait évoqué "la fameuse légende de la déportation des homosexuels" pendant la Seconde Guerre mondiale.

Le député avait dans la foulée été privé de l'investiture aux prochaines législatives par l'UMP. Mais dernièrement, plusieurs membres du parti, dont Thierry Mariani, avaient demandé sa ré-investiture. Les menaces d'exclusion pure et simple du parti n'ont en revanche pas encore été mises à éxécution.

Qu'en sera-t-il de Noël Faucher, dont le tweet n'est pas vraiment passé inaperçu ?

1 commentaire:

Paco de la Belle de Mai a dit…

la verité peut fâcher.....