vendredi 20 avril 2012

Mélenchon sort son dernier pétard anti-Suisse Pour le dernier jour de la campagne officielle, le candidat du Front de Gauche a tiré une ultime salve à l'encontre de la Suisse, devant un parterre de représentants de la presse internationale.

Interrogé sur l'évasion fiscale qu'il a dans le collimateur, le candidat du Front de Gauche Jean-Luc Mélenchon a lancé, devant une cinquantaine de journalistes étrangers et français réunis pendant plus d'une heure au siège de campagne en banlieue parisienne, un nouveau message destiné à la Suisse.
Le candidat de Front de Gauche a visé clairement ce qui constitue, à ses yeux, le temple de la finance occulte et du secret bancaire. «J'informe tous ceux qui se trouvent en Suisse qu'il va leur en cuire s'ils comptent se soustraire à l'obligation de participer à l'effort que font tous les Français.»
Poursuivant sa rhétorique fielleuse, le candidat à l'éternelle cravate rouge a levé l'étendardcommunard en s'adressant ensuite au gouvernement suisse: «Je suis désolé de voir qu'il ne comprend pas que tout cela a une limite. Les Suisses eux-mêmes finiront par pâtir d'un monde désorganisé dans lequel circule de l'argent sale et où des exilés, qui sont en vérité des déserteurs fiscaux, peuvent penser trouver refuge.»
Il a terminé sa diatribe anti-helvétique en ces termes: «La Suisse n'est pas une île. Elle ne peut vivre de filouterie pendant que le monde se débat dans la crise. J'espère aussi qu'en Suisse on trouve que la morale doit être supérieur à la cupidité.»(Newsnet)Jean-Luc Mélenchon en plein discours enflammé lors de son dernier meeting à Lille.
Jean-Luc Mélenchon en plein discours enflammé lors de son dernier meeting à Lille.
Image: AFP

Aucun commentaire: